Fiction - La Nature de Roxane (et autres) ♥

Le mystère d’une vie (Prologue ♥)

Le Mystère d’une Vie

 

Prologue

 

Les joues rosies et les mains glacées par le froid, April avançait prestement dans les ruelles glacées de Denver. Sa veste en cuir ne la protégeait guère. Il faisait nuit. Il n’était que vingt-trois heures, et seulement quelques lumières étaient encore allumées dans les immeubles aux façades noircies par la pollution et délabrées par le temps. Les lampadaires projetaient sur elle une lueur blanchâtre et fantomatique. Une voiture passait de temps en temps et personne ne faisait attention à elle.

En même temps, elle avait l’habitude. Tout le monde la rejetait, l’ignorait, la critiquait. On l’appelait la sorcière. Peut-être à cause de ses longs cheveux noirs et ses yeux bleu-marine. Mais elle n’y faisait plus attention. Elle avait appris à se créer une carapace, à dissimuler ses émotions.

Elle passa devant une benne à ordures, quand soudain, un bruit étrange se fit entendre. Comme un craquement et un cri étouffé. Elle tressaillit. Son cœur battait la chamade. Elle se répétait sans cesse ce n’est rien. Pourtant elle avait extrêmement peur.

 

 Soudain, elle sentit une présence derrière elle. Elle se retourna vivement.

 Rien. Personne n’était là.

 Elle avait dû rêver comme à son habitude. Il lui arrivait souvent d’entendre des bruits anormaux, sentir des personnes près d’elle alors qu’elle était seule. Un courant d’air lui glaça le sang. Elle stoppa net, tant elle avait peur.

Lorsqu’elle pivota à nouveau, elle n’eut même pas le temps de voir ni entendre quelque chose, qu’une puissante main l’attrapa par le col de son chemisier. Elle ne discerna pas son agresseur, si ce n’est qu’il était vêtu de noir de la tête aux pieds, et portait une large capuche qui dissimulait son visage. Quelque chose de pointu et plus aiguisé que n’importe quel objet entra en contact avec son cou. Elle tressaillit. Lorsqu’elle tenta de se débattre ou de crier, aucun son ni geste ne prit forme, tant elle était figée par la peur et l’angoisse.

La pauvre jeune fille sans défense se répétait sans cesse je vais mourir. Elle avait l’impression que quelqu’un lui arrachait impitoyablement l’âme de son corps. Tout devenait de plus en plus trouble, au fur et à mesure que l’inconnu lui pompait le sang. Lorsqu’il la lâcha, la douleur fut telle qu’elle s’écroula  sur le bitume glacé.

Une voix dans son esprit résonnait profondément : tu dois mourir…

Puis elle ferma les yeux.

 

J’attends vos avis ;) A bientôt pour la suite ^^

3 Réponses à “Le mystère d’une vie (Prologue ♥)”

  1. Le 28 novembre 2013 à 18 h 25 min auré a répondu avec... #

    j’ai adoré la prologue de: <>
    continue comme ca ^^
    ps: dls pour les fautes d’orthographe (chui nul en francais)
    signer: auré

    • Le 28 novembre 2013 à 19 h 48 min elenaxsalvatore a répondu avec... #

      Coucou merci beaucoup d’avoir lu et d’avoir donné ton avis ça me fait vraiment plaisir :) T’inquiète pas tu n’as pas fait beaucoup de fautes d’orthographe. Bisous

  2. Le 29 novembre 2013 à 21 h 16 min Nesrine a répondu avec... #

    C’est trop bien je vais essayer de m’a donner :-) et je te dis si j’ai un blogue moi aussi :-) mais la j’en ai pas :-) aller ciao a la prochaine :-)
    PS : c’est très bien continue comme ça ma chérie :-)

Ajouter votre réponse

Dramafun |
sg-vidéos |
Français CAP et Bac Pro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thevampirediaries11
| Toutelchager
| Film d'équitation ressent