Chroniques et coups de cœur ♥

Dualed, tome 1 – Elsie Chapman

Salut ! J’ai enfin terminé Dualed (je sais, j’ai traîné), mais maintenant que c’est bouclé, je vous en fais la chronique !

Bonne lecture !

~♥~

Couverture de Dualed, Tome 1 : DualedDualed, tome 1 – Elsie Chapman

Résumé :

Dans la ville fortifiée de Kersh, avant d’atteindre son vingtième anniversaire, chaque citoyen doit éliminer son Alter ego, un jumeau génétiquement identique, élevé dans une autre famille. Le compte à rebours se déclenche un beau matin, et chacun a trente petits jours pour affronter son autre moi.

West Grayer est fin prête. Elle a quinze ans, et s’entraîne depuis des mois et des mois pour affronter son Alt. Survivre, c’est accéder à une vie normale, terminer ses études, avoir le droit de travailler, de se marier, de mettre au monde des enfants. Mais un grain de sable imprévu vient gripper la machine, et West se met à douter : est-elle vraiment la meilleure version d’elle-même, celle qui mérite un avenir ? Pour rester en vie, elle doit cesser de fuir… son double d’abord, mais aussi ce qu’elle ressent, et qui a le pouvoir de la détruire.

Note : 16.5/20

Avis personnel :

J’ai beaucoup aimé Dualed, notamment pour l’écriture fluide de l’auteure. Elle ne se perd pas dans ses descriptions, mais le tout reste quand même détaillé et précis.

Tout au long du roman, on évolue avec West, qui, d’une ado de quinze ans, semble en avoir une vingtaine dans les dernières pages. Sa vie étant chamboulée depuis le début du livre, nous voyons bien son parcours qui la mène à une maturité précoce. Ce personnage me plaît bien, même si West m’a un peu fait tourner en rond vers le milieu de l’histoire, lorsqu’elle évitait son Alt, ou qu’elle repoussait Chord qui s’acharnait à l’aider. C’est ce qui m’a également donné envie de continuer, car l’auteure a une façon bien singulière de nous tenir en haleine du début à la fin, sans jamais trop nous en donner en même temps. West est aussi remarquablement intelligente. Nous en avons la preuve lorsqu’elle prépare un piège afin d’attaquer son Alt. J’ai également remarqué que nous ne découvrons jamais son nom. Elle est toujours qualifiée par « Alt », « ennemie », « double », mais jamais nous n’avons vent de son identité. J’imagine que l’auteure en a choisi ainsi pour nous ramener sur la cause de West, et ne pas nous attacher à sa double.

D’un autre côté, Chord, activé dès le début du roman, et pour qui la mission s’achève rapidement, nous ressentons comme une sorte de gratitude. Il a promis au frère de West qu’il aiderait la jeune fille et prendrait soin d’elle. Mais au fil du livre, le jeune homme se rend compte qu’il ne fait pas cela seulement pour sa loyauté envers le frère de West, mais par amour elle. Et cet amour menace de le blesser sur pratiquement toute la longueur du roman. En effet, West, qui ne veut pas s’accabler de sentiments, a rejeter ceux de Chord et faire comme s’il ne ressentait rien à son égard, qu’il la protégeait seulement pour sa promesse envers Luc, le grand frère de la jeune fille. Pire encore, elle tient Chord à l’écart et le fuit pendant une bonne partie du livre. J’ai trouvé cela vraiment rageant, car en tant que lectrice, je savais pertinemment ce que chacun ressentait envers l’autre, mais il ne se passait rien. L’histoire d’amour explicite, si je peux appeler cela ainsi, est arrivée dans les deux derniers chapitres, à moins de 30 pages de la fin !

D’autres avantages du livres sont à relever. Notamment les quelques flash-backs qui nous plongent dans le passé de West et qui nous permettent d’en apprendre davantage sur sa famille, étant la seule survivante des Grayer. Ainsi, nous apprenons que ce sont en partie ses frères qui lui ont appris à lancer des couteaux aussi précisément, ou à tirer au pistolet. Pour continuer dans la lignée des points positifs, il y a également la singularité qui forge chacun des personnages du livre. Ils ont tous leur propre caractère et un passé différent les des autres.

Et pour finir avec un point ou deux qui m’ont un peu déplu, je dirais que l’arrivée de l’Alt se fait un peu tardive, à plus de la moitié du bouquin. En revanche, je ne reproche pas le fait que celle-ci (ATTENTION SPOILER : sélectionner la partie pour lire ce qui est écrit), se fasse tuer à la fin du roman, après nous avoir tenus en haleine sur plus de 300 pages. J’ai noté aussi que nous tournons un peu en rond au milieu du livre, que les actions ne s’enchaînent pas assez. Mais lorsque celles-ci se déroulent, nous sommes transportés sans relâche dans les aventures de West.

Finalement, ce ne sera pas un coup de cœur, mais une très bonne lecture, qui m’a fait passer un excellent moment. Le second tome n’est pour moi pas une priorité car le premier ne se termine pas sur un suspense, mais je pense le lire incessamment sous peu.

~♥~

Et voilà pour cette chronique ! J’espère que mon avis saura diriger vos lectures, et surtout qu’il vous aura donné envie de lire ce livre que je conseille fortement !

Sur ce, je vous dis à demain pour un nouveau rendez-vous qui se déroulera tous les jeudis !

Bisous ♥

Mots-clefs :

Pas encore de commentaire.

Ajouter votre réponse

Dramafun |
sg-vidéos |
Français CAP et Bac Pro |
Unblog.fr | Créer un blog | Annuaire | Signaler un abus | Thevampirediaries11
| Toutelchager
| Film d'équitation ressent